Christophe FRANCK

Réalisateur TV

Une histoire…
Stacks Image 3811

En décembre 1999, Anne Roumanoff rencontrait un grand succès à Bobino depuis 6 mois déjà avec "A la Roumanoff". Elle même et son producteur Philippe Vaillant (PVO) cherchaient un nouveau réalisateur pour faire la captation de ce spectacle en vue d'une exploitation DVD (Warner) et télévisuelle.
Je travaillais alors sur divers projets avec Philippe Bouvard, propriétaire de Bobino à cette époque, qui eut la bonne idée de nous présenter.

La captation de spectacles d'humour était alors majoritairement dans une impasse : des salles trop petites, un décor généralement sordide, voire inexistant, hormis des rideaux noirs antédiluviens, une lumière minimaliste et un nombre de caméras anémique. Tout cela, avec des plans interminables et vides, donnait un résultat trop souvent plus que médiocre, difficile à programmer en télévision.
Philippe Vaillant voulait donc définir de nouveaux axes dans le but de faire de la captation d'humour un vrai spectacle télévisuel et était prêt à mettre en œuvre les moyens nécessaires à la réalisation de projets ambitieux. C'est ainsi qu'est née notre collaboration qui dure depuis lors.

En plus des captations de tous les spectacles d'Anne Roumanoff, depuis "A la Roumanoff", des festivals d'humour ont été créés par Philippe Vaillant aussi bien à Paris qu'en province, dans le but d'offrir à un grand nombre d'humoristes un écrin de grande qualité digne de leur talent et de fabriquer des images utilisables sur tous types de support.
L'idée de départ était bien sur de rendre beaucoup plus vivantes et professionnelles les images d'humour.
L'équipe mise en place et qui collabore en parfaite osmose depuis plusieurs années, comprend un décorateur : Yves Valente, un directeur de la photo : Sébastien Debant, un ingénieur de la vision : Olivier Monternot, un ingénieur du son : Pierre Buisson, un régisseur son : Philippe Blancheteau, un monteur : Nathan Delannoy ainsi qu'une dizaine de cadreurs fidèles parmis lesquels : Sylvie Abensour, Janine Eemans, Fabienne Savel, Matteo Baghino, Sylvain Cambe, Vincent Poli, et bien sûr ma scripte préférée, Céline Pinkwasser. Tous sont très impliqués dans les projets que nous mettons en images et les tournages sont toujours de grands moments de plaisir !

La spécificité des festivals YouHumour est donc qu'ils sont créés pour faire de la télévision en public et non des spectacles sur lesquels viendrait se greffer une captation. Tous les moyens sont en conséquence mis en œuvre pour donner le meilleur à l'image et ainsi mettre en valeur le travail des comédiens.

Stacks Image 3930

Ces moyens comprennent un décor d'Yves Valente, renouvelé régulièrement, composé de structures en volume, principalement de couleur blanche. Sur ces volumes, viennent s'imprimer les formes et les couleurs créées par la mise en lumière de Sébastien Debant à l'aide de dizaines de projecteurs automatiques.
Ce dispositif facilement identifiable, signature des images YouHumour,
permet d'une part, de créer une énorme variété d'ambiances en fonction de chaque sketch, et d'autre part, de faire en sorte qu'aucune des images commutées ne présente le même arrière-plan et surtout pas bien sur, sauf exception dictée par le contenu, un débilitant fond noir.


Autre point primordial, la multiplicité des plans. En effet, en fiction ou au théâtre, le rythme de la réalisation sera en grande partie induit par l'action et les dialogues. Ce n'est généralement pas le cas dans le spectacle d'humour où la plupart du temps, un seul comédien est en scène. Il faudra donc imposer à la réalisation une forme de tempo qui serve au mieux l'artiste en étant en osmose avec le rythme propre de son jeu.
La commutation, toujours en direct ou dans les conditions du direct, revêt, pour utiliser une analogie musicale, l'aspect d'une partition de jazz où le musicien (le réalisateur) invité à un "bœuf" (le sketch) se fond dans le tempo et l'esprit du morceau. Même si dans nombre de cas, un découpage précis écrit en amont est requis, la commutation doit toujours, à mon sens, répondre à ce critère d'osmose rythmique. 
Pour cela, nous utilisons 7 à 8 caméras placées très précisément dans la salle, permettant une grande variété de plans. Ce nombre peut paraitre important mais c'est justement cette diversité d'images qui permettra de créer une structure dynamique appropriée à cet exercice très spécifique qu'est le “seul(e) en scène”. Ce dispositif permet de multiplier les plans en se souvenant que, si le spectateur dans la salle peut choisir de porter son attention sur le visage du comédien, ses mains, un élément de décor, un accessoire, etc., le téléspectateur lui est prisonnier de l'image que l'on va lui donner à voir. Il convient donc d'aérer et de fluidifier la réalisation afin de répondre aux attentes inconscientes du téléspectateur tout en servant au mieux l'intention et le jeu de l'artiste.

Stacks Image 3953

Nous avons tourné ainsi à ce jour plus de 1000 sketches dans des conditions idéales, déclinés en de multiples programmes, diffusés par un grand nombre de chaines (TF1, France 2, France 3, France 4, France Ô, Canal+, M6, D8, W9, NRJ12, Comédie, Paris première, etc.), mais aussi sur le plus important site d'humour francophone "Youhumour.com" (créé en 2006 par Philippe Vaillant et repris également sur YouTube), sur la télévision connectée, disponible sur les téléviseurs de dernière génération et bientôt, sur la nouvelle Freebox V7.

Ce sont maintenant plus de 250 artistes reconnus ou en devenir qui ont une visibilité incomparable sur de multiples media.

Retrouvez plusieurs centaines de sketches que j'ai réalisés en cliquant ci-dessous

Stacks Image 3521